J’automatise mes offres avec Autolend

Autolend à quoi ça sert ?

Autolend vous permet de diversifier votre portefeuille sans effort, le plus rapidement possible et au meilleur taux d’intérêt.

Vous n’avez pas besoin de vous connecter plusieurs fois par jour sur Unilend pour gérer vos offres de prêt : Autolend le fait directement pour vous, selon vos propres critères. Vous n’avez pas besoin de penser à re-prêter les remboursements reçus sur votre compte Unilend : Autolend le fait directement pour vous, selon vos propres critères.

Comment ça marche ?

Autolend pilote vos offres de prêt sur Unilend selon les critères que vous définissez. Vous choisissez le montant que vous souhaitez prêter et le taux d’intérêt minimum que vous souhaitez obtenir et Autolend gère pour vous vos offres de prêt.

Pour chaque projet mis en ligne qui correspond à vos critères, Autolend propose une offre de prêt en votre nom et gère votre offre jusqu’à la fin de la campagne de souscription en fonction des critères que vous avez définis.

Autolend formule vos offres de prêt par incréments de 0,10 % jusqu’à ce qu’elles soient retenues ou jusqu’à ce que la limite basse que vous aurez définie soit atteinte.

Deux modes existent pour Autolend : le mode simple et le mode avancé.

  • le mode simple nécessite la saisie d'un montant à prêter par défaut et d'un taux d'intérêt en dessous duquel Autolend ne pourra pas descendre.
  • le mode avancé vous permet de choisir des taux d’intérêt différents selon la durée du prêt et l'évaluation des projets. Vous pouvez également choisir des combinaisons durée / évaluation sur lesquelles Autolend ne formulera pas d’offre de prêt pour vous.

Nous avons constaté que les prêteurs ayant activé Autolend ont en moyenne un taux de rendement interne supérieur à ceux qui ne l’ont pas activé. En savoir plus.

Comprendre mon taux de rendement interne

Le taux de rendement interne, indicateur de la performance d'un portefeuille, permet en un coup d’œil de savoir si vos prêts vous rapportent de l’argent. Dès votre premier prêt, vous pouvez le consulter sur la page d’accueil de votre espace prêteur.

Il représente le rendement annualisé de vos prêts en prenant en compte les pertes potentielles connues ou avérées à la date du calcul.

Le taux de rendement interne est positif lorsque la somme des intérêts que vous gagnez est supérieure à la somme des pertes potentielles ou avérées. Il est négatif lorsque les intérêts que vous gagnez ne permettent pas de couvrir vos pertes.

Il évolue quand vous réalisez de nouveaux prêts, ou quand des entreprises auxquelles vous avez prêté rencontrent des difficultés de remboursement.

Interpréter le taux de rendement interne

Le taux de rendement interne est un indicateur intéressant sur la performance annualisée de votre portefeuille de prêts, mais, seul, il est insuffisant pour rendre compte de sa solidité.

En effet, si vous avez prêté à un trop petit nombre d’entreprises, votre taux de rendement interne sera incertain et peu représentatif : sur un portefeuille peu diversifié il peut évoluer très fortement, très rapidement. En savoir plus sur la diversification

Comment calcule-t-on le taux de rendement interne ?

Techniquement, le taux de rendement interne d’un ensemble de prêts est un taux d’actualisation tel que l’actualisation des flux générés par ces prêts est égale à zéro. Pour les mathématiciens, ce taux est la solution de l’équation suivante :

fj représente tous les flux entrants (les remboursements) et sortants (vos prêts) de chaque jour j passé et à venir, depuis votre premier prêt jusqu’au dernier remboursement prévu dans vos échéanciers. Pour prendre en compte les pertes potentielles ou avérées, les flux en retard de remboursement, ainsi que les flux à venir provenant d’une entreprise en procédure collective ou en retard de paiement depuis plus de 180 jours sont considérés comme nuls dans ce calcul.

Le taux de rendement interne est calculé hors fiscalité : il ne prend pas en compte l’acompte de l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux car chaque prêteur est soumis à une imposition différente.

A noter : si la proportion de sociétés en difficulté dans un portefeuille de prêt est trop importante, le taux de rendement interne ne peut être calculé.
Si vous êtes dans ce cas, un autre indicateur est disponible dans votre espace prêteur afin de vous donner une visibilité sur la performance de vos prêts : le taux de perte. Ce taux est le ratio entre le capital restant dû par les sociétés en difficulté de votre portefeuille et le total de vos prêts.

Eviter les aléas sur le taux de rendement interne

Le rendement de votre portefeuille évolue quand vous réalisez de nouveaux prêts ou quand des entreprises auxquelles vous avez prêté rencontrent des difficultés de remboursement.
Alors que l’évolution à la hausse est limitée, puisque vous ne pouvez pas prêter à plus de 10 %, l’évolution à la baisse peut être très importante. Le meilleur moyen de limiter cette baisse est de prêter à un très grand nombre d’entreprises.

Par exemple, si vous avez prêté à 5 entreprises, si seule l’une d’entre elles cesse ses remboursements, votre rendement pourra être immédiatement négatif. Si vous avez prêté à 100 entreprises, le fait que l’une d’entre elles cesse ses remboursements réduira votre taux de rendement interne d’environ 0,5 % (en fonction des taux auxquels vous avez prêté).

Dans le graphique, on observe que plus vous prêtez à un grand nombre d’entreprises, plus vous diminuez les risques d’avoir un taux de rendement négatif, car votre portefeuille est moins soumis aux aléas de la vie d’une poignée d’entreprises.